AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
Quand la brume revient aux sources...Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
MessageSujet: Quand la brume revient aux sources...   Ven 25 Mar - 13:57
La brume venait de se lever sur un village au passé lourd. Les oiseaux allaient à la chasse pour nourrir leurs petits, le courant de l'eau était subtile et les craquements de bois causé par les ébénistes me rappelait ce qui était à l'époque les seuls bruits perceptible à mon ouïe. Mes entraînements ont été fait dans cette forêt de "Ryouiki" qui était la seule forêt de Kiri. Le vent qui arrivait sur ma figure ne me dérangeait en rien, car cela faisait plusieurs jours maintenant que la marche pour mon pays natal avait débuté. Mes souvenirs revenaient à chaque pas effectué et certains de ses souvenirs n'en était que plus douloureux. La chute qu'avait connu Kiri à l'époque des sept bretteurs de Kiri était révolu, nous étions les meilleurs, mais cela n'avait pas duré longtemps. La gourmandise de certaines personnes avaient envoyé le pays à la guerre et l'ancien Mizukage qui était sous le contrôle d'un homme nommé " Uchiha Madara " nous avait emmené à la perte. Mes confrères et moi-même étions sans conteste la meilleure génération d'épéiste, mais notre célébrité avait causé la mort du village. Un homme à su reprendre le destin du pays de l'homme en main et cet homme était "Hoshigaki Kisame" qui était lui aussi un brillant épéiste même s'il était considéré comme un monstre durant bien des années.

La guerre nous avait permit cela dit de mettre nos querelles de côté et de prendre les armes tous ensemble malgré les nombreuses querelles que nous devions subir. Les missions d'assassinat entre pays, guerre, chasse...
Mes souvenirs se bousculait tandis que mes pas étaient de plus en plus vif à l'approche du pays dans le quel je suis né. Je repensé souvent à mes frères d'épées et à l'assassinat de Suikazan qui était le meilleur d'entre nous avec sa célèbre épée "Samehada". Il avait était tué par son propre élève qui est l'actuel possesseur de Samehada, mais aussi le Mizukage du pays. Nous n'étions plus que trois épéistes à être encore en vie. Le premier était :

- " Hoshikagi Kisame "
- " Chôjûrô "

Et moi. Chôjûrô a était mon élève pendant de nombreuses années, son célèbre sabre "Hiramekareï" était sa fierté et notre village sa patrie. Malgré son manque de confiance en lui, je l'ai laissé sous une garde plus que rapproché, car "Ao" le meilleur traqueur du monde veillait sur lui dans l'ombre en attendant mon retour spontanée. Perdu dans mes pensées, c'est alors que je marché sur l'eau. Elle était fraîche, je concentra un peu de chakra sous mes pieds et mit le droit sur l'eau et je repris ma marche en traversant la brume du village.
La tête haute, mon chapeau en paille sur la tête, j'avançais le coeur lourd de souvenir, mais mon nom était connu pour ne ressentir aucun sentiments comme tout épéiste d'ailleurs. Je me demandé comment allez réagir l'actuel Mizukage à mon retour, allait-il être content ? Où allait-il avoir peur de mon retour, car les bretteurs étaient aussi connu pour vouloir les épées des autres, mais cette rumeur était fausse, car nous tenions tous à nos sabres et à nos amis.

Replongé dans mes pensées, un bruit soudain, mais d'une discrétion extrême virent couper celle-ci, je vis la lame d'un sabre que je connaissais bien arriver dans ma direction et sans pour autant bouger, j'esquivai celle-ci sans aucune difficulté apparente. Le coup était d'une telle force, qu'il aurait du me tuer si j'avais était touché.



Je fronça les sourcils et dit :

" C'est comme ça que tu accueil ton mentor, Chôjûrô ? "

C'était bien lui, il avait tellement grandi depuis ses quatre années d'absence. Il avait réussit malgré la brume à détecter ma présence et à me retrouver parmi la forêt. Il était bien le futur bretteur de Kiri et surtout l'unique de ma descendance. Je n'avais eu qu'un seul élève et j'en étais fier. Il déposa le bout de sa lame sur le sol, remis ses lunettes sur son nez et d'un regard stupéfait me dit :

" Ringo-senseï ! Excusez-moi, heu.. je n'avais pas senti que c'était vous ! Veuillez m'en excuser ! Je...je... "

Je repris la parole en souriant, mon élève était parfois si hébété que ça m'amusait.

" Ce n'est rien, Chôjûrô. Je vois que tu n'a pas chaumé en mon absence. Tu as fait des progrès flagrant dans la détection et la recherche d’ennemi. Ao doit être derrière tout ceci, j'imagine. Hiramekareï brille de mille feux, tu en prends soin. Je te félicite. "

Quelques petites tâches rouge venait de se réveiller sur les joues de mon apprentis, cela était surement du à son état de stresse. Le plus gros défaut de cet épéiste est de n'avoir jamais confiance en lui et de ne jamais croire en ses compétences. Il n'avait pas remédié à ça, apparemment...il dit :

" J'en prends évidemment grand soin, c'est le cadeau le plus précieux que vous m'ayez donné, Senseï ! Oui, Ao-san m'a apprit durant votre absence toutes les arts du traquage, mais j'en oublie pas mon entrainement habituelle ! Vous avez l'air exténué, allons chez moi ! "

Je pris son invitation avec plaisir, il était clair que ma fatigue accumulé m'avait affaiblie. Mes nombreux entraînements durant mon absence m'avait aussi fatigué, mais impossible de dormir correctement en étant seul dans un milieu plus que hostile cela aurait était ma mort assuré. C'est donc ensemble mon élève et moi que nous partions en direction des ruines qu'était devenu Kiri...
 

Quand la brume revient aux sources...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» MAJ: Quand la chaleur revient...
» Quand le karma revient à la charge... {feat. Kleve}
» Le passé nous revient toujours quand on dors... [pv Seth Cooper]
» Quand un fantôme de ton passé revient frapper à ta porte (William&Elena)
» Sources d'energie disponibles en Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Of Naruto :: Foret De Ryouiki No Suiton-